05 septembre 2017

Publié dans Publication

Nous sommes nombreux à craindre d’ouvrir cette boîte mail qui déborde à notre retour de vacances. Pour désigner ce phénomène, la littérature spécialisée en psychologie du travail utilise le terme de « stress post-vacances ». Dans un article précédent, nous présentions les bienfaits que peuvent avoir les vacances sur le bien-être des travailleurs. Afin d’en profiter pleinement, il est préférable d’éviter de passer d’un extrême à l’autre lors de la reprise du travail.
 

Les premiers jours, il est conseillé de s’aménager des journées qui ne soient ni trop chargées, ni trop exigeantes, dans le but de pouvoir retrouver un rythme de travail normal de façon graduelle. Déroger à ce principe pourrait vous faire perdre rapidement tous les bienfaits que vous ont apporté les vacances.

 

Voici quelques conseils pour vous y aider :

  • Préparez votre absence. Terminez vos tâches et arrangez-vous pour que certaines tâches soient reprises par vos collègues. Vous pouvez éventuellement demander à un collègue de gérer votre boîte mail durant vos congés. Prenez des arrangements clairs. Prévoyez un transfert de connaissances et communiquez clairement avec vos collègues.
     
  • Dans votre message d’absence du bureau, précisez si vous consultez vos mails durant vos congés.
     
  • Certaines personnes décident de consulter leur boîte mail sporadiquement durant les vacances. Cette pratique n’est pas forcément à bannir, à condition que ce choix soit tout à fait délibéré, que le temps consacré au traitement des mails reste limité et ne demande pas un effort trop important. Il est également indispensable d’en discuter au préalable avec son partenaire et sa famille afin de trouver un terrain d’entente.
     
  • Au retour de vacances, la lecture des mails ne doit pas nécessairement constituer votre tâche première. Demandez d’abord à vos collègues ce qui s’est passé durant votre absence.
     
  • Vous pouvez par exemple classer les mails reçus durant vos congés dans un dossier séparé et traiter une quantité limitée de mails à différents moments ultérieurs. Vous pouvez également subdiviser ce dossier avec d’un côté les mails urgents et de l’autre les mails moins urgents.

 

Source : "Welkom terug, u hebt 4.358 nieuwe mails" De Standaard, 15 juillet 2017.

Publié dans Actuascan, septembre 2017, n°8.