27 septembre 2018

Publié dans Service

L'Adecco Brussels Ekiden aura lieu le 29 septembre au Stade Roi Baudouin. C'est le plus grand marathon-relais du monde. De nombreuses entreprises et organisations ont constitué une équipe qui participera pour peut-être remporter le tant convoité trophée Ekiden. L’année dernière, pas moins de 1086 équipes étaient au départ ! Pour ne pas déroger à la tradition, spmt arista enverra cette année encore une équipe à l’Ekiden. Dans le cadre de la promotion du bien-être au travail, quoi de mieux que de faire du sport en équipe ? Voici quelques conseils !
 

Un sujet devient de plus en plus inévitable dans l’actualité : le nutri-score, une étiquette nutritionnelle qui indique le caractère sain ou non d’un produit grâce à un code comportant une couleur et une lettre.

L’étiquette nutritionnelle actuelle comprend de nombreux chiffres, comme le nombre de calories par exemple, et informe finalement peu le consommateur. Il est préférable de confronter les gens aux choses qu’ils peuvent vraiment comprendre si nous souhaitons que cela ait un réel impact.

Seul inconvénient : le système « nutri-score » se fait sur base volontaire. Il reste donc à voir combien de producteurs ou de distributeurs décideront d’étiqueter leurs produits de cette manière. En effet, le risque de ce système est qu’il ne soit utilisé que lorsqu’il représente un avantage commercial pour le producteur. 

J’ai une astuce simple que vous pouvez appliquer vous-même et qui, je pense, fonctionne encore mieux : calculer le nombre de minutes d’exercice physique dont vous avez besoin pour brûler les calories d’un produit. L’accent est ainsi mis essentiellement sur la valeur énergétique du produit qui, finalement, représente pour beaucoup d’entre nous une question plus importante.

De manière générale, on peut compter 600 kcal brûlées en une heure de course ; pendant une heure de marche à un rythme soutenu, on peut compter jusqu’à 300 kcal. Évidemment, cela dépend aussi du sexe, du poids et de la vitesse à laquelle on court mais cette logique peut être appréhendée comme un excellent point de départ. Le calcul est facile : en divisant par 10 le nombre total des calories d’un produit alimentaire consommé, on obtient le nombre de minutes de course que nous devons réaliser pour brûler ce produit alimentaire. Si on le divise par 5, on obtient alors le nombre de minutes de marche qui doivent être réalisées pour le brûler.

Quelques exemples :

1 snickers (50 g)241 kcal24 minutes de course / 
48 minutes de marche
1 petit paquet de chips (45 g)243 kcal24 minutes de course / 
49 minutes de marche
1 portion de frites (200 g)620 kcal62 minutes de course / 
124 minutes de marche
1 petite bouteille de coca (500 ml)210 kcal

21 minutes de course / 
42 minutes de marche

1 bière (250 ml)+/- 110 kcal

11 minutes de course / 
22 minutes de marche

1 trappiste (330 ml)+/- 225 kcal22,5 minutes de course /
45 minutes de marche
1 verre de vin rouge rempli (125 ml)+/-100 kcal10 minutes de course /
20 minutes de marche
1 verre de champagne (100 ml)+/- 70 kcal7 minutes de course /
14 minutes de marche


Morale de l’histoire

Faire du sport demande plus d’efforts pour perdre du poids que de faire attention à ce que l’on mange.
Qu’on se le dise : un paquet de frites se mange facilement mais êtes-vous prêt à courir une heure ensuite pour retrouver votre équilibre énergétique ? Pour perdre du poids, il faut d’abord apprendre à manger en plus petites quantités et plus sainement.
Et puis, si en plus on fait du sport en parallèle, les gains seront doublés !

Linda VAN LOMMEL,
Assistante de centre chez spmt arista

Publié dans Actuascan, septembre 2018, n°9.