30 mai 2017

Publié dans Publication

Voici revenu le temps des vacances. Une pharmacie de secours bien préparée vous permettra de faire face aux petits problèmes de santé mais aussi aux urgences éventuelles.

Vous composerez votre trousse de secours en fonction de différents facteurs : 

  • la destination du voyage;
  • la durée;
  • votre état de santé (maladies chroniques, etc.);
  • si vous êtes accompagné d’enfants en bas âge.

En fonction de la destination, certains vaccins sont obligatoires ou fortement recommandés.  Vous pouvez trouver l’information sur le site de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers 

Soyez attentif surtout dans le cadre des voyages « last minute ».

Dans tous les cas, il convient de vous inquiéter de votre vaccination de base et de procéder aux rappels avant votre départ (tétanos, diphtérie, hépatites).

Pour les personnes souffrant d’une maladie chronique, il convient d’emporter les médicaments habituels et les produits nécessaires pour traiter une urgence en rapport avec la maladie. Il faut prévoir un nombre suffisant de médicaments pour couvrir plus que la durée du séjour, notamment en cas de report de vol pour cause d’intempéries, d’éventuelle éruption volcanique, etc. Une attestation médicale en français ou en anglais, selon le cas, est utile (reprenant le nom de la maladie, le nom générique des médicaments) si vous emportez une grande quantité des médicaments ou des seringues à usage unique.
 
Il est conseillé de conserver les médicaments d’importance vitale dans le bagage à main (y compris les contraceptifs) afin de disposer d’une réserve en cas de perte ou de vol des bagages. On y placera également les médicaments qui ne supportent pas les températures élevées.

Les indispensables :

  • Douleurs et fièvre : Paracétamol.
  • Premiers secours : antiseptique sous forme de gel, crème, solution en dose unique, sparadraps (éventuellement résistants à l’eau), bandages, pansements ou compresses stériles.
  • Nausées et mal de transport : Dompéridon, ou antihistaminiques avec effets anti-nausées (Méclozine, diphenhydramine).
  • Troubles digestifs : anti-diarrhées (Lopéramide), un éventuel antibiotique prescrit par votre médecin traitant en fonction de la destination, laxatifs, solution hydratante pour les petits enfants.
  • Infections des voies respiratoires : décongestionnant.
  • Piqûres d’insectes : crèmes ou pommades à base d’hydrocortisone à 1% ou antihistaminiques à usage oral.
  • Produits répulsifs contre les insectes.
  • Préservatifs pour se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles comme le sida.
  • Crème solaire à haut indice de protection, baume après-soleil.
  • Produits d’entretien pour les lentilles de correction.
  • Thermomètre (permet d’évaluer la gravité d’une maladie).
  • Des comprimés pour stériliser les biberons.
  • Du liquide physiologique pour les petits.


Pour un voyage vers un pays tropical, la composition de la pharmacie sera adaptée en fonction de différents critères : 

  • voyage touristique ou voyage d’affaires, circuit ou séjour sur place, voyage aventureux ou organisé ;
  • la durée du voyage ;
  • l’expérience antérieure du voyageur ;
  • la nécessité de prendre une médication préventive contre la malaria (le traitement est différent suivant les zones (A, B, C) ;
  • le risque de contracter une diarrhée du voyage ;
  • la qualité de l’eau ;
  • la nécessité de procéder à certaines vaccinations (fièvre jaune, méningite, etc.).

Dans ce cas, il faut se référer aux conseils que vous trouverez sur le site web de l’Institut de Médecine Tropicale.  

Emportez aussi une copie de vos documents d’assurances, les informations utiles les concernant ainsi que les numéros d’appel.

Bonnes vacances à tous !

 

Publié dans Actuascan, mai 2017, n°5.