14 juin 2018

Publié dans Service

Depuis le 1er juin 2018 une nouvelle procédure, simplifiée, a été mise en place par Fedris (anciennement Fonds des Maladies Professionnelles) concernant le remboursement des vaccins, principalement ceux protégeant les travailleurs contre l’Hépatite A et B. Globalement, l’ensemble de la procédure sera désormais centralisée au sein du Service Externe, qui se chargera de faire les demandes de remboursement auprès de Fedris. Vous pouvez trouver l’information publiée par Fedris à ce sujet ici.

 

Cette nouvelle procédure a également des impacts pour les stagiaires, dans certains domaines d’activité présentant un risque d’Hépatite A et/ou B.

Nous souhaitions donc vous informer, avant les vacances scolaires, des nouvelles lignes directrices pour les examens médicaux des stagiaires dans ces secteurs (principalement soins de santé, petite enfance et crèches) et sur les implications pratiques qu’elles vont engendrer dès l’année scolaire 2018-2019.

Jusqu'à présent, les stagiaires devaient souvent acheter eux-mêmes plusieurs vaccins coûteux contre l'hépatite et, après un certain temps, ils étaient remboursés par Fedris. Ce mode de fonctionnement entraînait des difficultés administratives et financières pour les stagiaires. C'est pourquoi les nouvelles règles édictées par Fedris prévoient qu’à partir de la prochaine année scolaire, tout sera centralisé au sein du Service Externe de Prévention et de Protection au Travail. C’est donc spmt arista qui achètera et administrera tous les vaccins contre l'hépatite (A et/ou B) aux stagiaires.

En plus de la simplification administrative qu’elles apportent, les nouvelles directives de Fedris fournissent également de nouveaux schémas de vaccination basés sur les directives du Conseil Supérieur de la Santé. Les prélèvements de sang ont été inclus dans les directives de vaccination pour vérifier l'immunité (anticorps) contre l'hépatite B. Une fois que l'on a suffisamment d'anticorps, on est protégé contre cette maladie à vie. Cette information est évidemment cruciale pour le stagiaire, tant pour son stage que pour sa vie professionnelle ultérieure.

Le nouveau schéma de vaccination a des implications importantes pour l'organisation des examens médicaux des stagiaires dans le secteur de la santé. Concrètement, voici le déroulement qui sera d’application dès cette année-ci :

1. Comme auparavant, le stagiaire doit faire effectuer une prise de sang par le médecin généraliste pendant les vacances scolaires ou pendant la première semaine de l'année scolaire (mesure des anticorps contre l'hépatite B).

2. Comme auparavant, l'examen médical chez le médecin du travail aura lieu le plus tôt possible après le début de l'année académique.
Attention ! Le stagiaire doit veiller à se munir des résultats de sa prise de sang pour se rendre chez le médecin du travail. Ces résultats sont en effet essentiels au médecin du travail pour décider de la suite à donner.
Deux possibilités à ce stade :

  • Les résultats du prélèvement de sang révèlent un taux suffisant d’anticorps : le stagiaire est en ordre et son schéma s’arrête là.
  • Le taux d’anticorps est insuffisant (nous estimons que ce sera le cas pour environ la moitié des stagiaires): le stagiaire reçoit gratuitement un vaccin de rappel. Le schéma se poursuit alors selon l’étape 3.

3. Après quelques semaines, un deuxième test d'anticorps (prise de sang) est effectué par spmt arista chez les stagiaires qui ont reçu un vaccin de rappel. Dans 95% des cas, le taux d’anticorps sera suffisant et le schéma s’arrêtera là.
Pour les 5% restants, un schéma approfondi de vaccination passant par deux doubles vaccinations devra encore être suivi, et se clôturera définitivement par un prélèvement de sang réalisé par spmt arista.

Nous vous rappelons que les examens dans le cadre de la vaccination contre l'hépatite B sont requis par la loi pour tous les stages dans les secteurs où l'analyse des risques montre un risque accru d'hépatite B (liste sur le site de Fedris). Nous tenons à attirer votre attention sur deux points importants :

  • Les stagiaires qui se soustraient à plusieurs reprises à ces examens courent le risque d'être déclarés (temporairement) inaptes et ne pourront donc pas (temporairement) pratiquer leurs stages.
  • Si un schéma de vaccination n’est pas suivi jusqu’au bout, la vaccination ne sera pas remboursée par Fedris et la facturation incombera alors à l’établissement scolaire. Nous insistons donc sur l’importance de veiller à ce que les schémas soient suivis jusqu’à leur phase finale.

Votre médecin du travail spmt arista reste bien évidemment à votre disposition pour toute demande complémentaire sur cette question.