14 juin 2016

Publié dans Publication

La pleine conscience ("mindfulness" en anglais) est très à la mode. Il s’agit d’une forme de méditation dans laquelle l’attention se porte sur le moment présent. Certains thérapeutes utilisent cet exercice de concentration pour combattre l’inquiétude, la dépression, la douleur ou le burnout en apprenant activement à se détacher des pensées négatives1. Avec près d’un million d’utilisateurs de par le monde, l’application Mindfulness App est l’application la plus populaire permettant d’appliquer les principes de la pleine conscience de façon mobile.

L’application "Mindfulness" est d’origine suédoise et payante (1,99 euros). Elle est disponible en 25 langues parmi lesquelles le français et le néerlandais. Les exercices sont basés sur la « réduction du stress à partir de la pleine conscience » (en anglais « Mindfulness-Based Stress Reduction » ou MBSR), technique développée et étudiée par Jon Kabat-Zinn au sein du Centre pour la Mindfulness de l’Université du Massachusetts.

 

L’application propose différents paramètres. On peut ainsi choisir :

  • les jours et les heures auxquels on souhaite recevoir un rappel de méditation ;
  • la programmation d’un rappel de méditation lorsque l’on rejoint ou quitte certains endroits ;
  • la durée de la méditation ;
  • l’accompagnement ou non par une voix.

Un journal reprend la fréquence et la durée des différentes techniques que l’on a pratiquées.

L’application "Mindfulness" comprend quatre méditations guidées de durées différentes (3, 5, 15 et 30 minutes), quatre méditations silencieuses accompagnées de sons de bols chantants (3, 5, 15 et 30 minutes) et un scan corporel guidé. Il est également possible de se procurer des séances de méditation supplémentaires dispensées par différents coachs de pleine conscience.

La pleine conscience permet d’obtenir de bons résultats principalement dans la prévention des rechutes dépressives, surtout lorsqu’elle est pratiquée sous forme d’entraînements de groupe guidés, combinés à des exercices à effectuer entre les séances. Il n’y a pour l’instant pas encore suffisamment de preuves quant à l’efficacité de la pleine conscience pour combattre l’angoisse, la douleur, les insomnies, l’asthme, les acouphènes, etc.1

Voici quelques alternatives intéressantes à l’application ‘Mindfulness app’ : l’application gratuite "VGZ Mindfulness app" (uniquement en néerlandais), l’application gratuite "Smiling Mind" (uniquement en anglais) et l’application payante "Buddhify" (uniquement en anglais).

(1) "Mindfulness: hype of wetenschap?" Prof. Rudi De Raedt. (Université de Gand), in : Durf Denken, avril 2016.

Liens

Edelhart KEMPENEERS,
Directeur médical de Flandres et région bruxelloise

Source : Actuascan, juin 2016, n°5